LG011 – Les Bruyères en marche – Jupille

LG011

 

Même si les idées surgissent fin 1972 et début 1973 du temps du curé Roger Vanderhoven, c’est avec le curé Henri Lejoly qu’elles vont éclore.

En réponse à une proposition d’initiatives sollicitées par le curé Vanderhoven, Roger Thomsin avait le projet de créer une marche au hameau des Bruyères. C’est un marcheur aguerri, il s’y connaît dans le monde des randonneurs et il veut du sérieux.

Il suggère au curé Lejoly d’affilier le centre paroissial à la Fédération Luxembourgeoise de Marches populaires et excusez du peu, à l’I.V.V. ( Internationaler Volkssportverband ( Fédération Internationale des Sports Populaires) . L’ I.V.V. est la plus grosse association internationale de marche. Elle fût créée en 1969 par l’Allemagne, l’Autriche, le Liechternstein et la Suisse.

Bien que la date de la première marche ait été déterminée, elle devra être changée afin de se conformer au calendrier tant envié de l’I.V.V. Elle sera fixée au dimanche 25 novembre 1973. En attendant, il reste à Roger Thomsin la préparation du grand jour : balisage, hébergement, Croix-Rouge, restauration, médailles (chez Deschier à Munich), etc… Cependant des événements lointains vont avoir des répercussions sur l’organisation de la marche, toujours prévue pour le 25 novembre.

Le samedi 6 octobre 1973 à 13h, jour du Yom Kippour chez les juifs (fête du Grand Pardon, le jour le plus sacré) l’Egypte, la Syrie et dans une moindre mesure la Jordanie vont attaquer Israël. La bataille durera trois semaines et se conclura par un cessez-le-feu. Suite à une attitude anti-occidentale, les pays producteurs réduisent leurs exportations de pétrole. Le baril de brut passa de 1,25 dollars à 5 dollars sur le marché de Rotterdam. D’autres hausses suivront pour atteindre 28 dollars, heureusement dévalués. Fin 1973, le litre d’essence super franchit la barre des 12 frs aux pompes Belges.

Sous l’égide du ministre des Affaires Economiques, Willy Claes, on imposa les limitations de vitesses, les extinctions des sources lumineuses inutiles et les « dimanches sans voitures » comme en 1956 lors de l’affaire de Suez. Peut-on raisonnablement envisager la réussite de la première marche aux Bruyères lors d’un dimanche sans voiture, alors que tant de visiteurs sont attendus ?

Une réunion fût convoquée dans la cuisine du curé et les organisateurs conclurent que pour éviter aux mieux les inconvénients d’une telle mesure sans changer la date, il ne leur restait qu’à ouvrir la marche le samedi et le dimanche. Cette décision bien que fortuite, ne fut jamais dénoncée et est entrée dans la tradition. La première marche se déroula donc le samedi 24 et le dimanche 25 novembre 1973, elle rassembla huit cents personnes.

Au début, les marches s’appelèrent « Souvenir Jean Devos ». Celui-ci était une grande figure du sport pédestre, il perdit la vie à quarante et un an, fauché sur la voie publique pendant son travail. En attachant son nom aux marches, Roger Thomsin honorait un ami.

Après cette marche réussie en 1973, un club va se former. Les animateurs en seront : Mme Eugènie Thomsin (maman de Roger) présidente d’honneur, Roger Thomsin président fondateur, Jean Louis trésorier, Yvon Buyle secrétaire. Mme Eugènie Thomsin reçut plus d’une fois le titre de la plus vieille marcheuse de Belgique ; à 84 ans elle avait toujours bon pied.

Avec le temps, les animateurs se succéderont : Mme Malchair, Mrs Begon, Courard, Kalpers, Lauwerens, Pondant, Crémer, Gryson et actuellement Delval.

La marche de nuit est apparue en 1976 et le marathon en 1977. En 1989, la marche des 25 et 26 novembre rassembla 2000 inscriptions, plus tard le record de 3500 marcheurs sera atteint.

Ce petit commentaires sur le club LG 011 a été tiré du livre « A Jupille, le hameau des Bruyères se raconte » et vous est communiqué avec l’autorisation de Mr Octave Warzee.

A ce jour, les Bruyères en marche est l’un des plus ancien club de la province de Liège, et rassemble +/- 150 affiliés. Notre comité compte 9 membres actifs et dévoués.

Depuis quelques années nous avons élu domicile à l’Institut d’Enseignement Spécial Rue N. Spiroux 62 à 4030 Grivegnée et nous sommes tout à fait autonome.

En plus d’un grand parking, nous profitons d’une grande et agréable salle et d’une cuisine bien équipée. Toutes ses infrastructures sont occupées les jours de marche par des bénévoles accueillants et disponibles, qui ont une devise « l’amitié par la marche ».

Parlons un peu de nos marches.
Vu notre situation géographique, nos parcours très vallonnés vous feront découvrir des vues et panoramas superbes. Nos parcours sont très étudiés et testés plusieurs fois par notre équipe de dénicheurs. Un fléchage soigné est mis en place par 5 équipes différentes.

Notre marche d’après- midi s’organise la 23ème semaine (+/- début juin) sur des tracés de 4,6 et 12 km. La 47ème semaine (+/- 2ème quinzaine de novembre) est réservée à notre grande marche sur des distances de 4-6-12-21 et 42 km avec depuis cette année un 50 km comme longue distance. Toutes les distances bénéficient d’au moins un contrôle. Dans ceux-ci ainsi que dans la salle de départ, vous trouverez à des prix démocratiques de quoi apaiser votre soif et de quoi vous sustenter.

En plus nous organisons un souper et 2 voyages en car par an afin de rendre visite à d’autres clubs aux 4 coins de notre beau pays.

Nous vous invitons cordialement amis marcheurs à nous rendre visite avec éventuellement des amis et connaissances, même s’ils ne sont pas affiliés à un club.

E-Mail : LG011@ffbmp.be

LG011

L'Amitié par la Marche