Archives de catégorie : Promotion

les piquants de herve

 

 

 

 

SAMEDI 16 ET DIMANCHE 17 NOVEMBRE 2019

45ème MARCHE INTERNATIONALE DU PLATEAU

 

Les 16 et 17 novembre 2019, Les Piquants de Herve (Lg003) vous proposent de parcourir le beau plateau de Herve.

Région de bocages, de haies vives et de prés fleuris, le Pays de Herve recèle mille et une richesses pour le randonneur. Cette vieille terre d’histoire présente aux détours de ses chemins, vieilles fermes rustiques, villages avenants et demeures historiques.

Au cours de ces deux jours, nous vous accueillerons dans la convivialité et la bonne humeur.

Comme chaque année, de grands parkings seront mis à votre disposition et vous pourrez déguster nos délicieuses tartes (au riz notamment), notre gâteau de Verviers, nos repas et nos traditionnelles assiettes de fromages, le tout accompagné de boissons diverses à prix démocratiques.

En souvenir de notre marche, vous pourrez emporter les fromages de Herve doux et piquants à prix modique.

            Hôtel de Ville                 Maisons typiques          Eglise Saint Jean-Baptiste              Les Six Fontaines

C’est en 1996 que le fromage de Herve reçoit l’appellation AOP, une reconnaissance dignement méritée et qu’il est le seul à porter en Belgique ! 

Pour être reconnu fromage de Herve, un fromage doit répondre à 3 conditions principales :

  • Etre produit dans la région appelée Pays de Herve (la zone étant délimitée au sud par la Vesdre, au nord par les Pays-Bas, à l’ouest par la Meuse, à l’est par l’Allemagne).  C’est cette région de la province de Liège dite de L’Entre-Vesdre-et-Meuse, région qui sent bon l’herbe verte et le lait de nos vaches…  De multiples éléments font du Pays de Herve l’unique endroit où l’authentique fromage de Herve peut être produit (notamment une microflore spécifique, la bactérie linens).
  • Etre produit avec du lait produit au Pays de Herve.
  • Respecter une méthode de fabrication précise, selon un savoir-faire reconnu et constaté. (fromagedeherve.com)

Cette année 2019, les contrôles seront situés à José et Xhendelesse (circuits des 18 et 25 km).

José fait partie de la ville de Herve depuis 1977. Il faisait partie de la commune de Battice depuis 1838.

Entre 1877 et 1969, l’extraction du charbon y fut une activité importante (Charbonnage des Xhawirs).

Une première chapelle y fut construite en 1745. Elle était dédiée à Saint Antoine d’Égypte. En 1908, une nouvelle église fut construite.

Malheureusement, l’église Saint-Antoine connait des problèmes de stabilité depuis une vingtaine d’années.

Son clocher a dû être démonté pour pouvoir préserver le bâtiment puis ce sont des moellons qui se sont détachés au-dessus de la porte d’entrée.

L’avenir de cette église est actuellement incertain.

Xhendelesse, en wallon Hin’nlèsse, est logé au milieu des vertes pâtures du pays de Herve. Il fait partie de la ville de Herve.

Avant la fusion des communes de 1977, Xhendelesse était une commune à part entière.

La localité est réputée pour ses anciennes clouteries. Ce sont de vieilles bâtisses avec une petite forge où le cloutier travaillait principalement durant l’hiver car la fabrication était considérée comme un travail d’appoint. L’épouse continuait par contre l’activité pendant l’été quand le mari reprenait son travail principal à la fin de la morte saison.

Durant des siècles, les habitants se sont rendus à l’église à Soiron. En 1805, on bâtit à Xhendelesse une grande chapelle dédiée à St Alexandre car elle reçut du moine Jean-Nicolas Closset un reliquaire avec le crâne de St Alexandre.

L’église actuelle, construite par l’architecte Jean-Charles Delsaux, fut bénie le 21 juillet 1854. En 1860, après la mort du moine, le conseil de Fabrique vendit le reliquaire à l’Etat Belge. Actuellement, ce reliquaire se trouve au musée du Cinquantenaire à Bruxelles. En échange, l’Etat donna à l’église de Xhendelesse une série de tableaux que nous pouvons encore admirer aujourd’hui :

  • une toile de Constantin Meunier représentant St François
  • une toile de Van Camp représentant la Vierge et l’Enfant Jésus
  • les 14 stations du chemin de croix peintes par Ernest Kathelin.

 

Annoncez la marche de votre club sur Vivacité !

Chers Amis,

Notre service promotion est parvenu à ce que Vivacité annonce une fois par semaine nos marches du week-end.

vivacite1

Cependant, chaque club dispose lui-même de deux autres possibilités !

Le SMS (payant : 0.50€/SMS)

Vivacité vous permet aussi d’envoyer un SMS (payant : 0,50€ / SMS) au 3063 chaque samedi et dimanche. Le but de ce SMS étant de permettre à l’auditeur de décrire brièvement dans le courant de la journée, chaque club peut donc en profiter pour annoncer votre marche. Votre événement sera ainsi cité.

Le Répondeur de Vivacité (04 344 73 74)

Mais Vivacité permet à tout un chacun de laisser un message sur leur répondeur (04 344 73 74) téléphonique. Vous pouvez y laisser un court message qui sera alors diffusé dans l’émission Liège Matin. N’hésitez donc pas à y laisser un message d’une minute décrivant votre marche !

Bàv

L’équipe de Promotion du Comité Provincial de Liège

Liège, ville pleine d’histoires

Claude WarzéeLiège, ville touristique, mais aussi une ville pleine d’histoire. Je vous invite à consulter le blog de Claude Warzee qui le décrit comme suit : ‘Ce blog ne va pas proposer une chronologie complète de la Cité ardente, mais quelques épisodes au hasard des quartiers et des époques.’.

 Visitez ce blog extraordinaire : http://histoiresdeliege.skynetblogs.be/

 

Liège début des années 1970 (Photo Guy Évrard)
Liège début des années 1970 (Photo Guy Évrard)

Liège 1968 (Copyright Département de l’Urbanisme de la Ville de Liège)
Liège 1968 (Copyright Département de l’Urbanisme de la Ville de Liège)

 

 

 

 

26/06 : Interview du Service Promotion du Comité Liège sur Radio Maximum

20150626_184008

Ce vendredi 26/06, notre partenaire Radio Maximum nous a assuré une dizaine de minutes sur leurs ondes.  La semaine suivante, Radio Maximum a rediffusé cette interview par fragment, nous assurant chaque jour un passage à l’antenne !

Plusieurs questions nous ont été posées, cliquez sur le lien pour en écouter la réponse :

– Qu’est ce que la FFBMP ?

 

Combien de clubs comporte votre Fédération ?

 

– La marche, un sport ou un loisir ?

 

– La marche, une activité tout public, aussi pour les jeunes ?

 

– Faut-il marcher tous les Week-Ends ?

 

– Quel temps consacrer à la marche ?

 

– Pourquoi aimez-vous la marche ?

 

– Qu’est-ce qui vous attire dans la marche ?

 

– Si vous aviez une anecdote à raconter, quelle serait-elle ?

 

20150626_184002 20150626_183951

Facebook, un réseau social au service de notre Promotion.

Depuis plusieurs années et de façon croissante, Internet et ses réseaux sociaux font de plus en plus partie intégrante de la vie quotidienne de nombreux internautes. Le Service Promotion du CP Liège maintient ses efforts pour se faire connaître via les médias ‘classiques’, mais il tente aussi de se faire connaître via cette nouvelle technologie. De nombreux ‘groupes’ existent sur Facebook, nous permettant d’informer quelques milliers de marcheurs. Rejoignez-nous (en tant que club ou en tant qu’individuel) sur notre page Facebook, page accessible via l’utilisateur ‘Comité Plg’ dont voici le lien : https://www.facebook.com/kris.denoisieux . Il vous suffit d’introduire une demande d’ami.

Le Service Promotion du CP Liège

Trois bonnes raisons d’acheter son estampille.

La première raison, pour être assuré. Il ne s’agit pas d’une contrainte imposée par notre Fédération mais bien d’une obligation exigée par Ethias. Pourquoi dès lors ne pas respecter le règlement ? Pourquoi, affilié dans un club, refuser une telle couverture qui pourrait s’avérer utile en cas de mauvaise chute ?

Seconde raison, pour bénéficier des avantages de mon propre club. En effet, à juste titre, pas d’estampille au départ, pas de cachet à l’arrivée …

Mais personnellement, je considère qu’il s’agit aussi d’une marque de respect pour le club organisateur, d’un signe de remerciement pour les dénicheurs nous ayant offert ce magnifique parcours et fait découvrir des coins que nous ne connaissions pas. Organiser une marche demande beaucoup d’investissements et de bénévolat. Il y a tellement à faire, avant, pendant et même après ! Et lorsqu’un membre consulte le tableau des inscriptions, quel réconfort d’en voir le nombre de participants. Bien sûr, ce n’est pas mon estampille qui, a elle seule, générera ce sentiment, mais ajoutée à d’autres, elle apportera sa pierre à l’édifice !

Parlez-en !

 

La promotion de la marche est à la portée de tous. Nos amis photographes publiant leurs photos sur le net (page Facebook personnelle ou un site ‘spécialisé’ tel celui de notre ami Claude Tixhon – http://photos-marches.blogspot.be/) sont de bons ambassadeurs. Si tout le monde ne dispose pas d’un appareil photo ni d’internet, tout le monde peut parler de notre passion … et croyez-moi, cela fonctionne !

Lors d’un contrôle, certains signes ne trompent pas. Des marcheurs qui se ravitaillent sans présenter d’estampille ou présentant au contrôle une carte non complétée et dont le talon ‘contrôle club’ est toujours attachée à la carte … il s’agit rarement d’affiliés distraits. Posez-leur la question et s’il se confirme que ces personnes ne sont pas affiliées, c’est le moment de leur présenter les avantages d’une affiliation et d’un club.

En général, je commence à parler de l’assurance qui les couvre pendant les marches mais aussi lors de toute autre activité organisée par un club (excursions, souper, balades …), ce qui leur permet de découvrir la vie intérieure d’un club. Je parle du caractère social, de la convivialité des événements, des prix démocratiques, de l’aspect familial, de la présence de points de ravitaillement/de repos même sur les petites distances. Ne pas oublier de mentionner le remboursement de l’inscription par plusieurs mutuelles et ce, sur simple présentation de l’attestation fournie par le club. Parfois, j’en profite pour parler du ‘Passeport jeunesse’, permettant au jeune de recevoir en plus un cadeau de la Fédération. Je souligne bien sûr la diversité de nos marches, en fonction des régions traversées. Je reprends les devises de notre Fédération : « L’amitié par la marche », « à chacun son rythme, à chacun sa distance » et je les commente. J’insiste sur les avantages qu’offre chaque club à ses membres en citant quelques exemples tout en précisant que pour cela, mieux vaut se renseigner auprès de marcheurs de ce club, ou via le numéro figurant dans le calendrier (ce qui me permet de parler du calendrier). En aucun cas, je ne cherche à les influencer dans leur choix. Si j’en ai le temps, je leur montre mon carnet et j’essaie de toucher un mot sur l’importance du bénévolat.

Même si je ne parviens pas à directement les convaincre, cela aura au moins permis à lancer la réflexion, et qui sait, peut-être qu’un jour … Lors de ce contrôle, le succès était présent. Une jeune dame convaincue et désireuse de se mettre au service d’un club est repassée le dimanche pour m’annoncer qu’elle et son compagnon venaient de s’inscrire. Une autre maman, accompagnée de sa fille de 10 ans, déjà été approchée dans le passe par une amie, s’est dite définitivement convaincue et hésitait entre 2 clubs lorsqu’elle a quitté notre contrôle. Un groupe de 5 marcheurs ‘Adeps’ se sont présentés à leur retour dans la salle auprès de notre permanent …. afin d’acheter 5 carnets et un calendrier qui leur permettra de contacter l’un ou l’autre club de leur région afin de s’y affilier, comme je leur avais suggéré …

N’ayez donc pas peur d’en parler, cela fonctionne !

Salon Bleu-Vert-Soleil

20150212_173131

Ce jeudi 12 Février 2015, tout comme l’année dernière,  nous étions présents pour l’ouverture officielle du salon Bleu – Vert – Soleil à Liège, au Hall des Foires de Coronmeuse.

Cette année, nous avons eu le plaisir de rencontrer et de longuement dialoguer avec Monsieur René Collin, Ministre des Sports et du Tourisme.  L’année dernière, nous avions déjà eu quelques contacts avec lui dans le cadre du lancement de notre projet ‘Le Tourisme par la Marche’.  Aujourd’hui, nous avons franchi une nouvelle étape en lui exposant nos avancées dans ce domaine.

Ce même jeudi, nous avons exposé notre projet (‘le Tourisme par la Marche’) à de potentiels et nous l’espérons futurs partenaires.

En quoi consiste ce projet ? C’est très simple.  Les organes de promotion du Tourisme ou de centres touristiques situés en Province de Liège nous fournissent des informations touristiques sur les régions que nos marches traversent. Nous créons sur notre site internet un aperçu du potentiel touristique de notre Province par le biais de textes, de photos et un lien vers le site internet du patrimoine décrit. Ceci permettra aux marcheurs venant d’autres provinces et autres clubs de combiner l’une de nos marche à la visite d’un joyau de notre patrimoine touristique décrit sur nos pages.  Les offices du tourisme ne manqueront pas pour leur part de promouvoir nos marches et de collaborer à leur promotion. Un partenariat que nous voulons efficace.

Préparation à la marche

Le coeur et les poumons ont besoin d’un temps d’ajustement pour pouvoir fournir aux muscles le sang et l’oxygène nécessaire à l’activité physique. On recommande donc, juste avant la marche de faire quelques exercices d’échauffement. Ajoutés à ceux-ci, quelques exercices d’étirement aideront, à augmenter la souplesse et à prévenir les douleurs et les blessures ainsi que les courbatures du lendemain.

Tendon d’Achille

Debout, une jambe pliée vers l’avant, prendre appui sur un arbre ou un mur, et baisser les hanches en fléchissant légèrement le genou. Le pied doit demeurer collé au sol, sans tourner vers l’extérieur. Ne rechercher qu’une légère sensation d’étirement. Répéter avec l’autre jambe.

Mollet

Prendre la position, une jambe devant l’autre, la jambe fléchie. le genou fléchi ne doit pas dépasser le pied. Les deux talons doivent rester bien à plat au sol. On doit sentir un étirement dans le mollet de la jambe arrière. Répétez avec l’autre jambe.

Arrière de la jambe (muscle ischiojambier)

Se tenir debout, le dos droit, un talon posé sur un banc du parc, une clôture ou tout autre appui qui convient à ses possibilités. Les jambes doivent être tendues sans difficulté, le dos droit et les hanches de fac. Attraper avec la main l’ischion (l’os que l’on sent sous la fesse) de la jambe levée et le tirer légèrement vers l’arrière jusqu’à ce que l’on sente une légère tension. Répéter avec l’autre jambe.

Avant de la jambe (quadriceps)

Se tenir debout, la main droite en appui sur un arbre ou un mur, la jambe droite fléchie vers l’arrière est soutenue par la main gauche. Répéter le mouvement en inversant la position des membres.

Dos et épaules.

Debout, les pieds parallèles, écartés à la largeur des épaules, joindre les mains le plus haut possible derrière le dos. Pour varier cet exercice, placer la main droite derrière l’épaule droite et la main gauche derrière le dos pour essayer de toucher la main droite. Répéter en inversant la position des mains.

Musculature latérale du corps.

Debout, les jambes écartées un peu plus larges que les épaules, elever le bras gauche de ce côté aux déssus de la tête, et se pencher vers le côté droit tout en évitant que le tronc ne s’incline vers l’avant ou l’arrière. Placer la main droite sur la hanche ou la glisser le long de la jambe jusqu’à ce que l’on sente une résistance. Répéter de l’autre côté.

Récupérer

Dix minutes avant la fin de la marche ou de la randonnée, on devrait réduire progressivement sa vitesse. Le rythme cardiaque ralentira, la température corporelle diminuera et les muscles se détendront progressivement. Ensuite, on peut refaire les mêmes exercices d’étirement qu’avant la marche. Enfin, on ressentira le bien-être.